Julien Delpech est le co-fondateur d’InVivox, une plateforme médicale qui repose sur le compagnonnage. L’objectif est de faciliter la mise en relation entre médecins et chirurgiens pour se former au bloc opératoire. Grand voyageur, il a travaillé pour de nombreux laboratoires pharmaceutiques notamment en Russie et en Amérique Latine avant de créer deux sociétés spécialisées dans la distribution de dispositifs médicaux en chirurgie.

En quoi la formation des médecins est-elle importante ?

Le compagnonnage en médecine est fondamental ! D’un côté, un médecin qui sait et qui enseigne, de l’autre un médecin qui observe et apprend. Les médecins se considèrent comme des artisans, et l’enseignement au bloc est indispensable. Pourtant, après l’internat, il s’amenuise voire disparaît.

Quel est votre point de vue sur la formation médicale continue actuelle ?

En travaillant pour des sociétés de dispositifs médicaux, j’ai réalisé à quel point la formation est le véritable enjeu, et les médecins veulent se former ! Aujourd’hui, le DPC, les crédits CME poussent les praticiens mais pendant longtemps, s’abonner à une revue ou s’inscrire à un congrès suffisait à avoir des crédits. La formation était davantage une obligation éthique que légale. Aujourd’hui, aux Etats-Unis notamment, la formation continue devient une obligation légale, sous peine de ne pas pouvoir renouveler sa licence.

Se former d’accord, mais comment ?

Si on tape aujourd’hui sur google « practical medical training », on a des millions de résultats. Et les médecins n’ont pas le temps de s’appesantir dessus. J’ai de nombreux exemples de médecins qui ont mis des années pour organiser leur voyage pour assister à une opération chez un autre chirurgien… Il manque des outils simples et ergonomiques pour faciliter la mise en relation. Certaines solutions comme InVivox ou MedPics, avec la puissance d’internet, permettent de fluidifier, faciliter ces contacts entre médecins. Partager ses connaissances, via des cas cliniques imagés ou en venant dans le bloc d’un confrère, c’est l’avenir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *